Attention aux moisissures!

Des moisissuresChampignons microscopiques vivant et se reproduisant dans les matériaux humides, les moisissures peuvent contaminer l’air de votre résidence et causer des ennuis de santé à votre famille. Voici quelques conseils que nous vous offrons pour les prévenir, les détecter et les enrayer!

Pour trouver les moisissures, observez et sentez!
La vigilance est de mise afin de prévenir la prolifération rapide et silencieuse des moisissures! Leur présence se traduit habituellement par des cernes, taches noirâtres ou boursouflures sur les matériaux ou par une odeur de moisi, de terre ou d’alcool (semblable à celle que dégagent les fruits pourris).

Surveillez les murs, plafonds et tapis, mais surtout les endroits plus susceptibles d’être humides, sombres ou mal ventilés, comme l’arrière des meubles, les garde-robes, les espaces de rangement sous les éviers et lavabos, les plantes d’intérieur, le contour de la baignoire, le sous-sol, etc. Aussi, n’oubliez pas qu’elles sont susceptibles de se développer dans tous les matériaux humides, même le béton, les plastiques ou les tissus. Elles peuvent aussi se cacher sous les planchers, dans un sous-plafond, entre deux murs, etc.

Prévenez leur apparition!

Contrôlez l’humidité du sous-sol, surtout en été, une période plus humide offrant les parfaites conditions pour la multiplication des moisissures. Maintenez l’humidité relative du sous-sol en dessous de 60 % à l’aide d’un déshumidificateur ou d’un climatiseur réglé en mode déshumidification.

En cas d’infiltrations ou de dégât d’eau, asséchez toute trace d’eau, ventilez à fond et faites fonctionner le déshumidificateur dans les 24 à 48 heures suivant le dégât. Si les dommages sont majeurs, faites appel à une firme spécialisée pour assécher les lieux le plus rapidement possible!

Pour vous débarrasser des moisissures…
Si vous trouvez des moisissures dans votre résidence, il est primordial d’agir rapidement afin de les supprimer, mais aussi de trouver et d’enrayer la cause de leur prolifération. Si elles ont envahi une grande surface, mieux vaut appeler une entreprise spécialisée, possédant les techniques et les outils pour faire un travail efficace.

Pour les petites surfaces, comme le bord des fenêtres ou le mur de la baignoire, faites un bon nettoyage avec de l’eau chaude savonneuse additionnée de quelques gouttes d’eau de Javel. N’oubliez pas de vous protéger avec des gants et un masque (style antigrippe).

Enfin, n’hésitez à demander l’aide d’un professionnel pour mettre le doigt sur le vrai problème afin de vous assurer de vous débarrasser des moisissures pour de bon! Elles pourraient vous causer beaucoup d’ennuis de santé, mais aussi des problèmes au moment de vendre votre résidence.

Votre courtier d’assurance est là pour vous aider en matière de prévention des sinistres. N’hésitez pas à communiquer avec nous!

Voyage en auto? Des trucs

Voyage en autoVoir du pays en auto, au gré de vos envies… Quel bonheur! À condition d’éviter les pépins. Voici quelques précautions à prendre avant et pendant votre voyage en auto.

 

  1. Vérifiez votre certificat d’immatriculation et votre permis de conduire. Sont-ils en règle pour toute la durée de votre voyage? Si un policier vous intercepte ou si vous êtes victime d’un accident, vous en aurez besoin.

 

  1. Communiquez avec votre courtier pour savoir si votre couverture vous protège pour l’ensemble des activités que vous prévoyez réaliser au cours de votre voyage en auto, notamment les activités qui comportent des risques plus élevés, les collisions survenant à l’extérieur du Québec, les soins médicaux obtenus à destination. Vérifiez également que votre assurance comporte une protection de responsabilité civile suffisante.

 

  1. Faites réaliser une inspection mécanique de votre voiture. Un professionnel sera à même de s’assurer que le système de refroidissement, la pression des pneus, l’état des freins, les circuits électriques sont bien réglés.

 

  1. Vous louerez une voiture au Canada ou aux États-Unis? Si votre police d’assurance automobile comprend la protection « Responsabilité civile du fait de dommages causés à des véhicules dont l’Assuré désigné n’est pas propriétaire » (aussi nommée F.A.Q. 27), conservez sur vous votre certificat d’assurance pour location de voiture. Il vous a été transmis avec votre police d’assurance automobile.

 

  1. Au cours de votre voyage en auto, partout où vous vous arrêterez, évitez de tenter les voleurs. Verrouillez vos portes, fermez les vitres, cachez les objets de valeur et placez vos bagages dans le coffre arrière de la voiture.

 

  1. Vous voyagez avec de jeunes enfants? Prévoyez quelques jeux pour les divertir et les garder occupés. L’ambiance de votre voyage en auto sera à la bonne humeur et vous éviterez des distractions qui pourraient vous exposer à des risques d’accident.

 

Courtiers Multi Plus vous recommande des gestes simples, qui nécessitent peu de temps et qui vous assureront un maximum de tranquillité pendant vos vacances.

 

Votre courtier d’assurance est là pour vous aider en matière de prévention des sinistres. N’hésitez pas à communiquer avec nous, et bon voyage en auto!

En vacances, ne laissez pas votre maison à l’abandon!

Partir en vacancesLes vacances se pointent et vous anticipez déjà le moment où vous partirez en escapade, afin de voir du pays et de décrocher. Les voleurs et les bris de tuyaux, eux, ne prennent pas de vacances. L’Unique assurances générales souhaite vous rappeler quelques précautions qui s’imposent pour bien protéger votre maison en votre absence.
1. Confiez les clés de votre maison à une personne de confiance qui la visitera fréquemment et se chargera de vérifier que tout se passe bien pendant votre absence.

  • Demandez-lui d’ouvrir et de fermer les rideaux, d’allumer les lumières, de déplacer votre voiture et de ramasser courrier et publicités afin que la maison semble habitée.
  • Laissez-lui un numéro pour vous joindre, ainsi que les coordonnées de votre courtier d’assurance, le nom de votre assureur et votre numéro de police d’assurance.

2. Vous prévoyez vous absenter pendant la période hivernale? Votre assurance habitation pourrait ne pas couvrir les dommages causés par le gel si la résidence est inoccupée pendant plus de 7 jours consécutifs. Le fait qu’une personne de confiance visite votre maison chaque jour pendant vos vacances vous assure donc d’être couvert en cas de gel.

3. Personne ne peut visiter votre maison en votre absence? Coupez l’eau et vidangez toutes les installations et tous les appareils avant de partir. N’oubliez pas de régler les thermostats à une température confortable afin d’éviter le gel.

  • Veillez à ce que votre terrain demeure bien entretenu : faites tondre la pelouse pendant vos vacances ou pelleter l’entrée, demandez à quelqu’un de replacer vos bacs à déchets et à recyclage, etc.
  • Verrouillez toutes les portes et fermez bien vos fenêtres. Vous pouvez également sécuriser la « porte-patio » avec une barre. N’oubliez pas de verrouiller la porte de la remise.
  • Contrôlez votre éclairage avec une minuterie afin que vos lumières s’allument au gré des périodes de la journée. Vous donnerez ainsi l’impression qu’il y a de la vie à la maison.
  • Si vous avez un système d’alarme, actionnez-le. Avisez votre centrale de votre absence et donnez-lui les coordonnées de la personne chargée de surveiller votre maison.
  • Évitez de dire trop ouvertement que vous vous absentez, surtout sur les réseaux sociaux et votre boîte vocale.
  • Vous partez plus de 30 jours consécutifs? Avisez votre courtier d’assurance de votre absence pour vacances et profitez-en pour lui demander si vous devez prendre des précautions particulières pour maintenir vos couvertures en votre absence.

 

Ces conseils mis en pratique, vous pourrez partir en vacances en paix ! Votre courtier d’assurance est là pour vous aider en matière de prévention des sinistres. N’hésitez pas à communiquer avec nous!

Déménager sans pépins!

DéménagerÇa y est! Le jour de votre déménagement arrive à grands pas. Bientôt, vous vous installerez dans votre nouveau chez-vous. De façon générale, votre assurance habitation couvre vos biens et vos meubles pendant le déménagement. Mais on n’est jamais trop sûr ! Courtiers Multi Plus vous recommande donc de faire quelques vérifications toutes simples, question d’éviter les pépins.

 

Déménageurs, location de camion ou vos propres moyens : des vérifications s’imposent!

 

Vous faites affaire avec un déménageur?
Vérifiez auprès de lui si son assurance couvre vos biens. Par mesure de précaution, demandez-lui le nom de son assureur et le numéro de la police. Contactez ensuite l’assureur et validez si les renseignements que l’entreprise vous a donnés sont exacts.

 

Si vous optez plutôt pour un camion loué, l’entreprise de location vous proposera à coup sûr une assurance. Vous devrez peut-être y souscrire. En effet, l’avenant 27, « Dommages causés à des véhicules dont l’assuré désigné n’est pas propriétaire », ne couvre que les véhicules du même type que celui pour lequel vous êtes déjà assuré. Il est donc probable que votre protection ne couvre pas les véhicules utilitaires, tels que les camions de déménagement.

 

Si vous prévoyez déménager par vos propres moyens, avec parents et amis, par exemple, votre contrat couvre probablement vos biens durant le déménagement. Néanmoins, communiquez avec votre courtier d’assurance pour confirmer l’étendue de votre protection.

 

Au moment de quitter

 

Vous êtes locataire et vous voulez déménager avant la fin officielle de votre bail?
Communiquez avec votre courtier d’assurance. Comme vous êtes encore lié par le bail, vous devez maintenir votre assurance responsabilité civile pour ce logement.

 

Vous êtes contraint de déménager en attendant de vendre votre maison?
Une maison laissée vacante fait généralement l’objet d’une exclusion dans une police d’assurance habitation. Vous devez communiquer rapidement avec votre courtier d’assurance pour l’informer.

 

Votre courtier d’assurance est là pour vous aider en matière de prévention des sinistres. N’hésitez pas à communiquer avec nous!

Sécurité en bateau : des conseils

BateauQue vous possédiez un bateau à moteur, une motomarine, un voilier, une chaloupe de pêche ou tout autre type d’embarcation, voici quelques conseils pour une saison en toute sécurité.

 

Avant de mettre votre bateau à l’eau : vigilance!
Votre embarcation, le moteur et tout l’équipement doivent être en bon état de fonctionnement.

 

État de la coque – Si elle est en fibre de verre, portez une attention particulière aux craquelures en forme d’étoile, aux boursouflures et aux petites bulles dues à l’osmose. Bien qu’elles soient souvent superficielles, il est important de noter l’évolution de ces imperfections et de consulter des spécialistes lorsque vous remarquez une progression. En plus d’améliorer votre sécurité, l’entretien régulier de votre coque est beaucoup plus économique que la réparation d’une coque délaminée.

 

Système de carburant – Vérifiez l’état du réservoir, les boyaux et les raccords d’essence et le fonctionnement du ventilateur de cale (si cela s’applique). Assurez-vous que les courroies de serrage sont bien ajustées et fonctionnelles. En cas de doute, changez ces pièces sans hésiter pour éviter fuites ou explosions!

 

Moteur et câbles de commande – Faites une vidange d’huile et remplacez les filtres et les bougies. Vérifiez l’état des soufflets en caoutchouc et la gaine des câbles de commande. Si cette dernière est craquelée ou boursouflée, c’est le signe que les câbles sont attaqués par la corrosion.

 

Hélice – Si elle est tordue ou ébréchée, changez-la sans hésiter. C’est une excellente idée de garder à bord une hélice de secours avec la pièce qui permettra de la fixer au pied du moteur.

 

Lorsque vous naviguez : sécurité d’abord!
Comme propriétaire de l’embarcation, vous êtes le responsable à bord.

 

Soyez en règle – Peu importe le type de bateau à moteur ou le cours d’eau, vous devez avoir votre carte de conducteur d’embarcation de plaisance sur vous. Si le moteur fait 10 ch ou plus, vous devez aussi avoir une copie du permis d’embarcation de plaisance.

 

Autant de gilets de sauvetage que de personnes à bord – Ils doivent être conformes et adaptés à la taille des passagers. La loi prévoit une amende de 200 $ par gilet manquant ou non conforme.

 

Nombre de passagers – Vous êtes tenu de connaître et de respecter la capacité du bateau.

 

Évitez l’alcool à bord – Le soleil, le vent et le mouvement de l’eau multiplient son effet par trois. C’est d’ailleurs l’une des principales causes de décès liés à la navigation de plaisance.

 

Météo – Vérifiez toujours les conditions avant de partir et restez à l’affût des changements!

 

Votre courtier d’assurance est là pour vous aider en matière de prévention des sinistres. N’hésitez pas à communiquer nous! Bonne saison de bateau, en toute sécurité!

Comment survivre aux nids-de-poule

Nids-de-pouleGel, dégel, circulation… Les routes québécoises ont la vie dure! Il suffit d’observer leur état au printemps pour le constater; les nids-de-poule se multiplient et font des petits! L’Unique assurances générales vous propose donc ces quelques conseils, pour un printemps tout en douceur.

Limiter les dommages
Voici quelques conseils pour minimiser les dégâts pouvant être causés par les nids-de-poule.

  • Au printemps, faites vérifier la pression de vos pneus. Trop gonflé, le pneu peut éclater. Pas assez, il peut se coincer entre le trou et la roue.
  • Sur la route, regardez haut et loin. Gardez vos distances avec les véhicules qui vous précèdent. S’ils frappent des nids-de-poule ou s’ils en évitent, vous pourrez réagir.

Des nids-de-poule droit devant? Impossible à éviter? Sachez comment réagir :

  • Tenez fermement le volant pour mieux contrôler votre véhicule.
  • Ralentissez sans freiner brusquement. Un freinage brusque avec une roue bloquée cause des dommages beaucoup plus importants.
  • Après l’impact, soyez attentif. Bruit ou comportement suspect? Une inspection s’impose.

Êtes-vous assuré?
Les dommages causés par les nids-de-poule sont couverts si vous avez opté pour la protection « Dommages aux véhicules assurés – Risques de collision et de renversement ». Vous devrez toutefois payer la franchise, s’il y a lieu. De plus, si vous ne détenez pas l’avenant F.A.Q. no 43A « Perte partielle – Pièces neuves », vous pourriez devoir débourser une partie du coût de remplacement des pièces selon leur usure et l’âge de votre véhicule.

Des recours?
Les villes, les municipalités et le ministère des Transports ne sont plus responsables des dommages causés par l’état des routes aux pneus et aux suspensions. Bon à savoir : pour réclamer une indemnité pour des dommages à la carrosserie, la peinture, la roue ou le pare-choc, vous devez démontrer qu’il y a eu faute ou négligence grave, comme un manque d’entretien.

Vous voulez intenter un recours?
Si le recours concerne une ville ou une municipalité, vous devez aviser dans les 15 jours suivant l’incident et inscrire le recours dans les 6 mois suivant l’impact. Si le recours vise le Ministère, l’avis doit être transmis dans un délai raisonnable et le recours, déposé dans les 3 ans suivant l’incident. Lorsque l’instance a été avisée, elle doit intervenir dans un délai raisonnable pour éliminer le danger. Tant qu’elle n’a pas été avisée, vous ne pourrez pas exiger de dédommagement, car rien ne permettra d’affirmer qu’elle est en faute.

 

Votre courtier d’assurance est là pour vous aider en matière de prévention des sinistres. N’hésitez pas à communiquer avec nous!

Permis de conduire : jeune au volant

Permis de conduire et jeuneL’obtention du permis de conduire de votre jeune peut représenter pour vous autant de moments de liberté que de moments d’inquiétude… Afin de vous aider à faire face à cette nouvelle étape en toute sérénité, L’Unique assurances générales vous offre ces quelques renseignements utiles!

Avisez votre courtier dès qu’il y a un changement dans l’utilisation de votre véhicule
Dès que votre jeune obtient son permis d’apprenti conducteur et commence à conduire votre auto en votre compagnie, appelez votre courtier afin de le faire ajouter sur votre police d’assurance à titre de conducteur occasionnel. C’est une précaution importante, puisqu’en cas d’accident (responsable ou non), l’assureur pourrait poser certaines conditions lors du règlement de la réclamation. Bien sûr, l’ajout de ce nouveau conducteur aura un impact sur le montant de votre prime, qui sera ajusté selon divers facteurs, dont son âge et son sexe.

Par la suite, lorsqu’il obtiendra son permis de conduire probatoire et conduira seul, avisez sans faute votre courtier du nouveau type de permis détenu par votre jeune et de la fréquence à laquelle il utilisera votre véhicule.

Informez votre jeune sur les bons comportements à adopter et responsabilisez-le!
Voici deux bons sujets de discussion à aborder avec votre jeune afin de le conscientiser sur les erreurs les plus souvent commises par les jeunes conducteurs et, surtout, sur leurs conséquences :

Ne jamais conduire après avoir consommé de l’alcool!
La loi interdit aux détenteurs d’un permis d’apprenti conducteur ou d’un permis de conduire probatoire d’avoir la moindre trace d’alcool dans le sang lorsqu’ils sont au volant. Quand on a pris un verre, on ne conduit pas! Nommer un conducteur désigné qui ne consomme pas d’alcool, utiliser un service de raccompagnement, appeler un taxi ou prendre l’autobus sont de bonnes solutions.

Si votre jeune est arrêté avec un taux d’alcool plus élevé que celui permis par la loi :

  • son permis de conduire sera automatiquement suspendu et il devra aviser son courtier immédiatement;
  • sa prime d’assurance augmentera fortement;
  • d’autres frais s’ajouteront : remisage du véhicule, pose d’un antidémarreur éthylométrique, frais d’avocat, etc.

Ne pas se croire invincible ou à l’abri des accidents!
Selon la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), les principales causes d’accident chez les jeunes sont l’inexpérience, la témérité, les drogues et la vitesse.

Sensibiliser votre jeune à ces facteurs de risques est important! Pourquoi? Parce que la majorité des jeunes se croient à l’abri des accidents. En effet, 63 % d’entre eux sous-estimeraient les risques de subir un accident de la route, selon un sondage du Bureau d’assurance du Canada (BAC) et du Groupement des assureurs automobiles (GAA) mené en 2013. Raison de plus pour ne pas laisser votre jeune partir du mauvais pied!

Votre courtier d’assurance est là pour vous aider en matière de prévention des sinistres. N’hésitez pas à communiquer avec nous!

 

Sécurité : découragez les voleurs!

SécuritéQuoi de plus frustrant que de réaliser que des voleurs ont compromis la sécurité et violé l’intimité de notre demeure… et dérobé nos biens de valeur? Au Québec, 53 219 introductions par effraction ont eu lieu en 2010. Ces délits se produisent surtout du lundi au vendredi entre 6 h et 18 h. Voici quelques conseils de sécurité de L’Unique assurances générales afin de prévenir le vol dans votre résidence :

1. Verrouillez toujours portes et fenêtres

  • Choisissez de préférence des portes pleines, en bois recouvert de métal et munies de serrures à pêne dormant de 2,54 cm (1 pouce).
  • Utilisez une barre pour sécuriser la « porte patio ».
  • Assurez-vous que toutes les fenêtres sont munies d’un système de verrouillage (incluant les puits de lumière) et installez un bâton en bois aux fenêtres coulissantes si elles ne sont pas munies d’une barre en métal bloquant leur ouverture.

2. Munissez-vous d’un système d’alarme relié à une centrale et actionnez-le chaque fois que vous quittez votre résidence. Avisez votre fournisseur en cas d’absence prolongée et donnez les coordonnées d’une personne de confiance que vous aurez chargée de surveiller votre résidence.

3. Munissez-vous d’un chien… ou faites croire que vous en avez un. Les voleurs évitent généralement les résidences où vit un chien. Vous ne voulez pas de chien? Une affiche « Gare au chien » peut être tout aussi dissuasive!

4. Sécurisez l’extérieur de votre résidence

  • Assurez-vous que votre numéro civique est bien visible pour permettre aux policiers ou autres services d’urgence de bien identifier votre résidence.
  • Éclairez bien tous les accès à votre résidence et à votre cabanon (incluant les abris temporaires en hiver). L’utilisation de détecteurs de mouvement est recommandée afin d’accroître la sécurité.
  • Rangez sous clé les échelles ou les outils pouvant servir à s’introduire dans votre résidence.
  • Assurez-vous qu’aucun objet pouvant être volé n’est visible (tondeuse, bicyclette, souffleuse, etc.). Si vous laissez votre souffleuse à l’extérieur, attachez-la solidement avec une chaîne et un cadenas.
  • Ne laissez pas traîner les emballages des articles de valeur (téléviseur, chaîne stéréo, ordinateur, etc.) que vous achetez dans votre entrée ou sur votre terrain.

 

Assurer la sécurité de votre maison en cas d’absence prolongée
En plus des conseils précédents, certaines mesures de sécurité aideront à tenir les voleurs à l’écart :

  • Demandez à une personne de confiance de visiter fréquemment votre demeure pour s’assurer que tout va bien, ramasser votre courrier, pelleter l’entrée, tondre la pelouse, etc.
  • Installez des minuteries sur l’éclairage intérieur afin de donner l’impression que vous êtes là.
  • Évitez d’annoncer votre absence sur votre boîte vocale ou sur les médias sociaux.

Votre courtier d’assurance est là pour vous aider en matière de sécurité et de prévention des sinistres. N’hésitez pas à communiquer avec nous!

Chauffage au bois : la sécurité avant tout

Chauffage au boisAvec l’arrivée de la saison froide, rien de mieux que d’allumer un petit feu réconfortant pour réchauffer la maisonnée et mettre une ambiance romantique! Or, si on aime le chauffage au bois, les statistiques démontrent cependant que plus du tiers des incendies de résidences ont pour origine les feux de cheminée. Plusieurs incendies sont aussi attribuables à une mauvaise disposition des cendres de foyer. Pour éviter que votre soirée romantique ne vire au dramatique, voici quelques conseils de L’Unique assurances générales concernant le chauffage au bois :

Chauffage au bois : la prévention
Si vous utilisez le chauffage au bois de façon occasionnelle, votre cheminée doit être ramonée au moins une fois durant l’année, de préférence au printemps. Vous chauffez uniquement au bois? Faites ramoner la cheminée environ aux trois cordes de bois brûlé.
Il est conseillé de vous doter d’un ou de plusieurs détecteurs de gaz carbonique (CO2), que vous installerez idéalement près des chambres à coucher et au sous-sol près du chauffage central. Il faut éviter de placer les détecteurs près d’un ventilateur de plafond, d’une porte ou d’une fenêtre, ou encore derrière un meuble ou des rideaux.
De plus, vous devriez vous procurer un extincteur portatif de 5 lb à poudre chimique de type ABC, qui peut combattre à peu près n’importe quel feu. Vérifiez vos extincteurs et vos détecteurs régulièrement.

Se débarrasser correctement des cendres de foyer
Les cendres peuvent rester chaudes pendant 72 heures et même plus. Pour disposer de façon sécuritaire de vos cendres de foyer et prévenir les incendies, voici quelques précautions élémentaires à prendre :

  1. Jetez vos cendres dans un contenant métallique à fond surélevé, muni d’un couvercle mécanique.
  2. Sortez-les et conservez-les dehors, à au moins 1 mètre des murs extérieurs de la maison ou de tout matériau combustible.
  3. Vérifiez si les cendres sont vraiment refroidies après 72 heures. Si c’est le cas, videz-les dans un sac en plastique bien fermé et mettez le tout dans votre bac à compost ou votre bac à déchets.

Vous avez la fibre écologique… et économique? Au printemps, les cendres de bois refroidies et exemptes de morceaux feront un bon engrais pour votre potager ou vos plates-bandes! Bon hiver, bien au chaud et en toute sécurité!

Votre courtier d’assurance est là pour vous aider en matière de prévention des sinistres. N’hésitez pas à communiquer avec nous!

Pour éviter le pire… et une réclamation

Réclamation d'assurance habitationSubir un incendie, un dégât d’eau ou un accident n’est jamais agréable et peut même mettre votre vie en danger. Même lorsqu’on est bien assuré, mieux vaut prévenir que guérir. 20 trucs pour éviter le pire… et une réclamation d’assurance !

 

Prévenir les incendies

 

  1. Nettoyez le conduit de la sécheuse pour retirer la charpie qui s’y accumule. Elle crée un excès de chaleur qui peut déclencher un incendie. Au moins une fois par an, détachez le tuyau de la sécheuse et nettoyez-le avec l’aspirateur.

 

  1. Vérifiez l’état des fils électriques apparents. S’ils ont été grignotés par des rongeurs, écrasés par un meuble ou se sont fissurés en raison de l’âge, faites-les remplacer par un électricien.

 

  1. Inspectez la boîte électrique. Si vous voyez quelque chose d’anormal, sentez un dégagement de chaleur ou détectez une odeur de brûlé, faites-la rapidement vérifier par un électricien.

 

  1. Gardez les foyers et les poêles au bois dégagés. La chaleur qu’ils émettent est suffisante pour enflammer un meuble ou un objet placé trop près, même sans contact direct.

 

  1. Faites ramoner la cheminée au moins une fois par année par un expert. Il utilisera l’équipement approprié à votre type de cheminée et sera en mesure de vérifier si elle présente des fissures internes à l’aide d’une caméra.

 

Déjouer les cambrioleurs

 

  1. Installez un système d’alarme relié à une centrale et équipé de détecteurs de mouvements. Des voleurs peuvent débrancher un système local en coupant les fils.

 

  1. Sécurisez la porte menant au garage. Si elle est mal protégée, les cambrioleurs peuvent s’introduire par là. Assurez-vous que cette porte soit solide et munissez-la d’une serrure à pêne dormant.

 

  1. Laissez fonctionner la radio ou la télévision en votre absence, assez fort pour qu’on l’entende faiblement de l’extérieur.Les voleurs préféreront s’abstenir s’ils craignent de trouver quelqu’un à la maison.

 

  1. Gardez vos bijoux de valeur en sécurité à la banque ou dans un coffre-fort. Certains coffres-forts peuvent être coulés dans le béton au sous-sol ou vissés au plancher.

 

Éviter les dégâts d’eau

 

  1. Nettoyez les gouttières avant l’hiver. Des feuilles et des branches peuvent empêcher l’eau de s’écouler à la fonte des neiges. L’eau déborde alors entre le mur de briques et la gouttière. Elle peut s’infiltrer dans les murs et abîmer le toit.

 

  1. Vérifiez que votre pompe de vidange fonctionne. Démarrez-la une ou deux fois par année, et remplacez-la si elle est brisée.

 

  1. Réparez les tuyaux qui présentent des fuites apparentes. Si un tuyau suinte, il finira par se percer ou par rompre. Faites la réparation aussitôt que possible.

 

  1. Changez le réservoir à eau chaude tous les 10 ans. Achetez un bassin qu’on peut placer sous le réservoir, équipé d’un tuyau pour rediriger l’eau vers la pompe de vidange ou le drain.

 

  1. Lorsque vous partez en vacances, fermez la valve centrale, surtout si vous partez longtemps. Ainsi, si un tuyau se rompt, seule l’eau qui restait dans le tuyau se déversera. Par ailleurs, les contrats d’assurance exigent que l’entrée d’eau soit fermée en cas d’absence prolongée.

 

Prudence avec l’électricité

 

  1. Faites affaire avec un électricien professionnel pour tous vos travaux d’électricité. Des branchements mal faits peuvent causer des incendies, et un choc électrique peut être fatal.

 

  1. L’eau et l’électricité ne font pas bon ménage. Ne tentez jamais de réparer des fils ou des appareils électriques à proximité d’eau ou dans un lieu humide. N’utilisez pas d’appareils électriques lorsqu’il y a de l’eau tout près.

 

  1. Utilisez des fusibles d’ampérage approprié. Un fusible saute s’il y a une surcharge électrique. Au lieu de le changer pour un fusible d’ampérage plus élevé, recherchez la source du problème et corrigez-le.

 

  1. Vérifiez que les prises électriques fonctionnent bien. Remplacez les prises doubles même si une seule des deux prises est noircie ou ne fonctionne pas.

 

  1. Utilisez les rallonges appropriées. Choisissez une rallonge de qualité, de la bonne longueur et adaptée à l’usage que vous voulez en faire. Évitez d’en brancher plusieurs bout à bout.

 

  1. Attention aux barres d’alimentation ! Un trop grand nombre d’appareils connectés à la même prise peut causer une surcharge. Ne branchez jamais une barre d’alimentation sur une autre afin de connecter plus d’appareils.

 

Avec ces 20 conseils, vous pourrez profiter de votre chez-vous la conscience tranquille, en plus de réduire les chances d’avoir à téléphoner à son assureur pour une réclamation…